La flexibilité gagne en importance en cette « guerre totale » pour les jeunes talents